loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Referencia anterior

La Guadeloupe

Referencia siguiente
Libro 2018 La Guadeloupe
LibroSainton, Jean-Pierre ; Gonfier, Gilda ; Maragnès, Daniel et al. ; Masseaut, Jean-Marc (Pref.). La Guadeloupe. Nantes: les Anneaux de la mémoire, 2018, 315 p. (Cahiers des Anneaux de la mémoire n° 18) ISBN 978-2-913921-05-4
Palabras claves:
Antillas
Guadalupe
Comercio, Transporte, Servicios | Demografía, Población, Migraciones | Historia
Colonización de las Indias Occidentales ; Industria azucarera ; Esclavitud ; Comercio de esclavos ; Inmigración india ; Memoria

Resumen:

Le territoire des îles de la Guadeloupe autrefois peuplé exclusivement par les Amérindiens que les populations des « vieux mondes » d’Afrique et d’Europe ignoraient, est devenu à partir du XVIIème siècle l’une des scènes pionnières du processus historique de la construction du « nouveau monde atlantique », celui des Amériques, de l’Afrique et de l’Europe. C’est là, qu’à partir de 1635, sous l’impulsion de Richelieu, à la fin du règne de Louis XIII, les Français entreprirent une expérience de colonisation aux Antilles qui fut parmi les premières ; elle avait pour objectif la mise en place d’une économie agro-industrielle au service de l’enrichissement de l’État royal et du développement de la société française au sein de l’Europe. Et c’est aussi à partir de cette époque que fut organisée la déportation progressive et de plus en plus massive d’hommes et de femmes d’Afrique pour leur force de travail, sous la condition d’esclaves au service de cette nouvelle économie. Des sociétés originales parce que devenant créoles, ont ainsi émergées sur les ruines de l’extinction des populations amérindiennes. La société guadeloupéenne fut l’un des laboratoires de cette expérience de l’histoire française, et la compréhension du phénomène de l’esclavage aux Amériques avec toutes ses conséquences idéologiques et culturelles contemporaines, passe d’abord par la connaissance du monde du travail. C’est pourquoi la réflexion qui est menée par les auteurs que nous publions dans cette 18è édition de la collection des Cahiers des Anneaux de la Mémoire, évoque aussi la part des travailleurs dans la construction de la société guadeloupéenne d’hier et d’aujourd’hui. Nous poursuivons ainsi notre projet de travail de mémoire que nous pouvons définir en nous inspirant du titre d’un ouvrage important de Paul Ricoeur. Les traites négrières et les esclavages aux Amériques relèvent elles aussi des question « d’histoire, de mémoire et d’oubli ».

Otros libros

Ver también

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3