loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Revista Jahrbuch für Geschichte Lateinamerikas / Anuario de Historia de América Latina

Journal de la Société des Américanistes

Revista Journal of Iberian and Latin American Studies

Año: 2014 vol. 100 n. 2

Pitrou, Perig. Nourrir les morts ou « Celui qui fait vivre », les différents régimes de commensalité rituelle chez les Mixe (Oaxaca, Mexique).  / Nutrir a los muertos y a « Aquel que hace vivir ». Los diferentes regímenes de comensalidad ritual entre los mixes (Oaxaca, México) p. 45-71 México
sacrifice, dépôt cérémoniel, fête des Morts, commensalité, sacrificio, depósito ceremonial, Día de Muertos, comensalidad, México, Mixe, Oaxaca

Resumen

Au Mexique, les célébrations publiques et privées liées à la Toussaint (Día de Muertos), tout autant que la multiplication des représentations de la mort sous la forme de la Catrina ou de squelettes, font désormais partie d’une culture populaire se diffusant bien au-delà des frontières du pays. Le développement d’un tel imaginaire, notamment dans les zones urbaines, tend à accréditer l’idée selon laquelle les Mexicains entretiendraient un rapport de proximité avec les morts qu’ils accueilleraient en leur offrant des repas dans une atmosphère festive au moment de leur retour annuel. En réalité, l’observation ethnographique des transferts alimentaires destinés à ces visiteurs dans les communautés de Mixe vivant dans l’État d’Oaxaca prouve que la crainte de voir les morts rester dans la sphère domestique ne disparaît pas à la Toussaint. Pour le démontrer, cet article mène une étude contrastive des régimes de commensalité associés aux dépôts cérémoniels – associés à des sacrifices de volailles – selon qu’ils sont destinés aux morts ou à une entité appelée « Celui qui fait vivre ». Alors que l’anthropologie religieuse s’est souvent consacrée à l’étude de la symbolique des éléments transférés lors d’une offrande alimentaire, l’angle d’analyse adopté se concentre sur les dynamiques interactionnelles grâce auxquelles est mise en scène l’acceptation de ces transferts par ces différents destinataires. En dépit des similitudes dans la morphologie rituelle, on découvre alors que les dépôts de nourritures n’établissent pas les mêmes types de relations avec les morts ou avec « Celui qui fait vivre ».

Stoll, Émilie; Folhes, Ricardo Theophilo. La (dés)illusion communautaire. De l’ambivalence de la notion de « communauté » en Amazonie brésilienne.  / La (des)ilusión comunitaria: sobre el concepto de «comunidad» en la Amazonia brasileña p. 73-103 Cuenca Amazónica
Brasil
Brasil, Etnología, Amazonia brasileña, comunidad, caboclos, folkore, reforma agraria, grupos residenciales, conflictos

Resumen

Cet article analyse les dynamiques et les logiques à l’œuvre dans la genèse de villages riverains d’Amazonie, appelés « communautés » depuis la théologie de la libération dans les années 1960. À partir des années 1970, l’État brésilien a entrepris leur régularisation foncière, produisant – notamment dans l’Arapiuns étudié ici – des effets de télescopage en raison du contraste entre sa propre logique institutionnelle et les pratiques locales d’occupation et de transmission de la terre. L’organisation sociale locale en « fratries résidentielles » (groupes de collatéraux et leurs conjoints habitant un même territoire) et les mécanismes d’exclusion permettant sa reproduction ont trouvé leurs limites dans une structure légale ressentie comme coercitive. Les conflits récents ayant surgi entre groupes résidentiels et, parfois, entre membres d’une même famille peuvent être interprétés dans le cadre d’une crise de représentation plus large, opérant aussi bien au niveau collectif de la « communauté », qu’à celui des choix identitaires individuels des habitants de la région. [Mots-clés : Amazonie brésilienne, communauté, caboclos, folk studies, réforme agraire, fratries résidentielles, conflits.]

Arnauld, Marie-Charlotte; Michelet, Dominique; Andrieu, Chloé; Lacadena, Alfonso; Lemonnier, Éva; Vannière, Boris; Nondédéo, Philippe; Patrois, Julie. Río Bec. Des grandes maisons et des récoltes.  / Río Bec. Grandes residencias y cosechas  In  Río Bec, Kohunlich et Dzibanché : architecture, économie et politique au centre de la péninsule du Yucatán. In Memoriam Enrique Nalda p. 107-144 México
Mayas, Classique récent-terminal, Basses Terres, architecture, auto-construction, agriculture infield, periodo clásico tardío-terminal, Tierras Bajas, arquitectura, auto-construcción, agricultura infield, México, Arqueología
Época prehispánica

Resumen

Dans la région de Río Bec, les données archéologiques, iconographiques et épigraphiques indiquent que la royauté n’a pas vraiment eu cours de 550 à 950 apr. J.-C. Des élites nobles, en revanche, furent d’importants acteurs, construisant des résidences à forte visibilité et contrôlant des domaines agricoles, ce qui servit leurs stratégies de factions et, tardivement, la diffusion d’idées architecturales sur une large zone. L’image que l’on reconstitue est celle d’une société fortement fragmentée entre de nombreux acteurs économiquement indépendants : chacun poursuivait ses intérêts de groupe lesquels combinaient une production vivrière intensive et l’auto-édification de résidences stables sur chaque domaine, mais, à l’inverse, peu d’investissement dans la production artisanale et dans les échanges commerciaux.

Taladoire, Éric. Terrains de jeu et stèles dans la région maya de Río Bec : rejet ou inutilité ?.  / Juegos de pelota y estelas en la región Río Bec: ¿rechazo o inutilidad?  In  Río Bec, Kohunlich et Dzibanché : architecture, économie et politique au centre de la péninsule du Yucatán. In Memoriam Enrique Nalda p. 145-177 México
Río Bec, jeu de balle, stèles, inscriptions, organisation socio-politique, juegos de pelota, estelas, inscripciones organización socio-política, México, Arqueología

Resumen

La région Río Bec est connue pour son style architectural et son organisation spatiale en groupes d’édifices de dimensions assez comparables. Elle se caractérise aussi par l’absence relative de monuments à inscriptions et de terrains de jeu de balle. Ce travail cherche à vérifier si cette rareté apparente repose sur des faits bien établis, et à expliquer certaines des raisons de ce phénomène, en fonction de l’organisation socio-politique régionale.

Nalda, Enrique; Balanzario, Sandra. El estilo Río Bec visto desde Dzibanché y KohunlichIn  Río Bec, Kohunlich et Dzibanché : architecture, économie et politique au centre de la péninsule du Yucatán. In Memoriam Enrique Nalda p. 179-209 México
Dzibanché, Kohunlich, Río Bec, dinastía Kan, México, Arqueología

Resumen

Hallazgos recientes (2009) en Dzibanché arrojan nueva luz sobre la relación de este sitio con su vecino más cercano, Kohunlich, y la región Río Bec. Nuevas hipótesis permiten explicar la penetración del estilo arquitectónico Río Bec en un sitio tan distante como Kohunlich, especialmente si se considera la cercanía con Dzibanché, un sitio qué, por su tamaño, fué el sitio de gran dominio. Así mismo se proponen nuevas ideas sobre la dinastía Kan durante el Clásico tardío.

Journal de la Société des Américanistes
Papel | Versión digital gratuita | Francia ISSN versión papel: 0037-9174
ISSN versión digital: 1957-7842
Año de creación: 1895

Editor: Société des Américanistes
Dirección: Musée du Quai Branly
17, place du Trocadéro
75116 Paris

Esta revista se dedica en difundir estudios sobre las sociedades americanas y sus culturas. Están publicados en un volumen anual (que puede dividirse se en varios números) artículos de arqueología, etnohistoria, etnología, etnolingüística y con menos frecuencia artículos de antropología biológica y de geografía humana. El volumen incluye también notas e informes de investigaciones, notas necrológicas, noticias, y Actos de la sociedad.
Disponible en el portal Persee los números publicados de 1895 a 2000.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/jsa
A partir de 2001 en el portal de edición abierta Revues.org

Latindex *

Sistema Regional de Información en Línea para Revistas Científicas de América Latina, el Caribe, España y Portugal. Recurso creado por una red internacional que reune y difunde información bibliográfica sobre las publicaciones científicas seriadas producidas en la región. El "Directorio" recoge las publicaciones académicas y científicas que superan un nivel mínimo de calidad editorial, mientras que en el "Catálogo" ingresan aquellas que alcanzan un nivel óptimo en los criterios de evaluación. REDIAL colabora suministrando información sobre las revistas latinoamericanistas europeas.

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3