loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Referencia anterior

Garder ses distances. (Dés)activation des réseaux communautaires et territoires migratoires, entre Mexique et États-Unis = Keeping Their Distance. (De)Activating the Community Networks, Between Mexico and the U.S.

Referencia siguiente
Artículo de revistaPerraudin, Anna. Garder ses distances. (Dés)activation des réseaux communautaires et territoires migratoires, entre Mexique et États-Unis = Keeping Their Distance. (De)Activating the Community Networks, Between Mexico and the U.S.In  Missaoui, Hasnia-Sonia ; Lima, Stéphanie ; Lombard, Jérôme (Éds). Mobilités, migrations internationales et réseaux sociaux : approches inter- et transnationales = Mobility, Inter-transnational Migrations and Social Networks: Empirical and Methodological Crossed Approaches. Espace populations sociétés, 2017 no. 2 p. [En línea]. Palabras claves:
América Latina
México
Antropología, Etnología | Demografía, Población, Migraciones | Sociología, Asuntos sociales
campo migratorio Mexico/Estados ; comunidad étnica transnacional ; redes comunitarias ; migración ; transnacionalismo ; prácticas comunitarias
Época contemporánea | Siglo XX | Siglo XXI

Resumen:

Fondé sur une enquête ethnographique menée en 2007 auprès d’un groupe indien mexicain, l’article porte sur les variations dans l’activation des réseaux communautaires observées dans différents lieux de la migration (villes mexicaines et Midwest, aux États-Unis). En analysant les interactions entre projets migratoires, réseaux et contextes locaux, l’article discute la forme de la communauté ethnique transnationale, centrale dans les travaux sur les populations minoritaires. Il montre d’abord que les nouvelles destinations des migrations latino-américaines aux États-Unis sont peu propices aux pratiques communautaires. Il met ensuite en lumière les motivations et les stratégies élaborées par les migrants qui souhaitent se distancier des réseaux communautaires, en soulignant le rôle d’acteurs-clés (passeurs, employeurs) et le poids du genre, du statut et de l’expérience migratoire dans ce processus. Compétence inégalement répartie, la capacité à (dés)activer les réseaux communautaires apparaît comme une composante à part entière du projet migratoire, orientant les mobilités et l’installation. La dimension dynamique et spatialisée des réseaux communautaires est ainsi mise au jour.

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3