loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Referencia anterior

Faire place aux minorités dans le centre de Mexico. Des squats à la propriété, enjeux et limites d’une politique de résorption de l’habitat irrégulier = Making place for minorities in central Mexico City. From irregular settlements to property : issues and limitations of an irregular habitat resorption policy

Referencia siguiente
Artículo de revistaPerraudin, Anna. Faire place aux minorités dans le centre de Mexico. Des squats à la propriété, enjeux et limites d’une politique de résorption de l’habitat irrégulier = Making place for minorities in central Mexico City. From irregular settlements to property : issues and limitations of an irregular habitat resorption policyIn  Morange, Marianne ; Spire, Amandine ; Planel, Sabine (Éds.). Mise en ordre, mise aux normes et droit à la ville : perspectives croisées depuis les villes du Sud. Métropoles, 2017 no. 21 p. [En línea]. Palabras claves:
América Latina
México
Ciudades, Urbanismo, Arquitectura | Cultura | Demografía, Población, Migraciones | Geografía | Sociología, Asuntos sociales
casa okupa ; hábitat irregular ; propiedad ; política de vivienda ; población indígena ; multiculturalismo
Época contemporánea | Siglo XX | Siglo XXI

Resumen:

En analysant une expérience de relogement mise en place à Mexico pour des populations dites « indiennes », cet article cherche à comprendre comment des normes institutionnelles et juridiques cherchant à établir un nouvel ordre social et spatial peuvent coexister avec, ou même produire, les pratiques qu’elles visaient à éradiquer. Dans les années 2000, la municipalité de Mexico a entrepris de favoriser l’accès à la propriété de familles indiennes établies dans des squats du centre-ville. Cette politique de logement visait à compenser les formes d’exclusion du marché résidentiel rencontrées en tant que pauvres, migrants et population racialisée, tout en témoignant sur le plan symbolique du droit à devenir propriétaires et citadins à part entière, dans un centre urbain convoité. Pourtant, plus de dix ans après les premières réalisations du programme, l’habitat irrégulier perdure pour une large part de la population visée. En analysant les jeux d’acteurs et les rapports de pouvoir qui ont abouti à l’élaboration d’une politique ambitieuse, en s’interrogeant sur le rapport des populations précaires à la centralité, l’article cherche à expliquer la permanence des squats. Il s’appuie sur des données collectées au cours de plusieurs séjours, entre 2003 et 2015 : entretiens avec des responsables des politiques de logement, analyse de documents administratifs et enquête ethnographique dans des squats du quartier de la Roma occupés par des familles indiennes.

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3