loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Referencia anterior

Le droit, la violence et la terre : le rôle de l’État dans l’accaparement foncier en Colombie = El derecho, la violencia y la tierra : el papel del estado en el acaparamiento de la tierra en Colombia = Law, violence and land : the role of the state in land grabbing in Colombia

Referencia siguiente
Artículo de revistaGrajales, Jacobo. Le droit, la violence et la terre : le rôle de l’État dans l’accaparement foncier en Colombie = El derecho, la violencia y la tierra : el papel del estado en el acaparamiento de la tierra en Colombia = Law, violence and land : the role of the state in land grabbing in ColombiaIn  Léonard, Éric ; Velázquez, Emilia (Éds.). Dossier. Gouverner les hommes et les ressources : légitimités et citoyennetés. Cahiers des Amériques Latines, 2016 no. 81 p. 35-51. Palabras claves:
América Latina
Colombia
Agricultura, Economía rural | Derecho | Historia | Política, Administración pública
violencia ; Estado ; política pública ; fuerza paramilitar ; territorio ; conflictos por la tierra ; acaparamiento de tierras ; judicialización
Época contemporánea | Siglo XX | Siglo XXI

Resumen:

Le phénomène d’accaparement de terres a souvent été imputé à la faiblesse de l’État dans les pays du Sud. Or il est souvent impossible de le comprendre sans porter un regard sur les politiques foncières, sur les paradigmes du développement agricole et sur les visions du territoire produites par l’État. Le marché des terres est structuré par les liens qu’entretiennent des acteurs économiques – légaux comme illégaux – avec la sphère étatique. Cette contribution explore, à partir du cas de l’accaparement violent de terres en Colombie, le rôle de l’État à la fois dans sa composante institutionnelle et dans les réseaux politiques qui participent à l’exercice du pouvoir. Or, elle montre également que, malgré la place centrale de l’État dans la spoliation des ressources foncières, celui-ci demeure un lieu de dénonciation et de mobilisation, ce qui illustre la puissance du référentiel étatique et l’importance de l’État comme espace central du jeu politique.

Otros artículos del número

Ver también

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3