loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Referencia anterior

L'invention de la façade caraïbe centraméricaine : indios, negros, y piratas

Referencia siguiente
Artículo de revistaLe Masne, Camille. (SEDET (EA 4534) – Université Paris Diderot – Paris 7, Francia). L'invention de la façade caraïbe centraméricaine : indios, negros, y piratasIn  L'Amérique latine à travers les mythes, les tabous, les stéréotypes Amerika, 2011 no. 4 Palabras claves:
Caribe | Centroamérica
Geografía | Historia | Ordenamiento territorial
estereotipos, medio ambiente, poder, territorio, enclave

Resumen:

La façade caraïbe de l'Amérique centrale naît au 16è siècle avec la conquête espagnole et la mise en pratique des théories sanitaires héritées d’Hippocrate dans le processus de colonisation. Auparavant, aucune spécificité ne semble distinguer cet espace des autres grands ensembles centraméricains : terres tempérées de la cordillère centrale, voire minces plaines littorales bordant le Pacifique. Le procès d’implantation des Espagnols rend bien compte d’une pensée prégnante, hippocratique, qui justifie les difficultés rencontrées pour contrôler les littoraux, notamment caraïbes, des emblématiques tierras calientes centraméricaines. Le littoral, au-delà de la lluvia qui continue à le caractériser de nos jours, est alors l’infierno par excellence, celui des indios, des negros, et des piratas. L’analyse historique montre ainsi que l’invention de cet espace tient autant aux données bioclimatiques et à leurs implications écologiques qu’aux tensions géopolitiques engendrées par la crise que traverse un Empire espagnol précocement confronté au harcèlement de groupes plus ou moins liés aux autres puissances européennes… La concordance entre espace de marges et plaines caraïbes pourrait suggérer un déterminisme géographique fondé sur des prédispositions qui font de l'homme un objet du milieu environnant. Ce serait cependant négliger l’impact des représentations, des clichés, et de leurs implications territoriales.

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3