loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Referencia anterior

Les ironies du développement alternatif en Bolivie

Referencia siguiente
Artículo de revistaMamani Pocoata, Mauricio. Les ironies du développement alternatif en BolivieIn  Drogues et narco-trafic: le point de vue du Sud Alternatives Sud, 1996 vol. 3 no. 1 p. 37-59. Palabras claves:
América del Sur | América Latina
Bolivia
Desarrollo, Cooperación

Resumen:

La discussion concernant la plante des Incas amena à formuler une position excessivement dichotomique entre coca et cocaïne. Des programmes d' éradication des plants de coca ont été mis en oeuvre en collaboration internationale, avec l' idée de promouvoir des cultures de sustitution. Ils aboutirent à des échecs, en particulier le plus ambitieux de tous, le Projet Agroyungas. La raison principale ce fut l'ignorance de la signification de la coca pour les indigénes, jointe à un processus pyramidal de réalisation. La feuille de coca possède des vertus nutritives assez exceptionnelles, outre le sens symbolique et religeux dont elle a été revêtue dans la culture des indigénes andins. Son utilisation médicinale est multiple. L'étude scientifique de ses composants montre la richesse de ce produit de la nature. L'échec du projet de substitution a eu pour effet de ruiner les petits paysans et indirectement d' augmenter la part de production illégale transformée en cocaïne. L'auteur propose que la production excédentaire par rapport aux formes traditionnelles d' utilisation de la feuille de coca soit destinée à l'industrie pharmaceutique, à la nourriture pour le bétail et à d'autres usages encore, ce qui découragerait sa transformation en cocaïne, tout en assurant aux paysans un taux de rentabilité qui ne fournissent pas les cultures de substitution. En cas d'échec, il ne restera plus qu'à légaliser la cocaïne dans les pays consommateurs, afin de faire disparaître les bénefices illicites et d'en contrôler l'usage.

Otros artículos del número

Ver también

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3