loading...
- - -
Amérique Latine Portail Européen
REDIAL Réseau Européen d'Information et Documentation sur l'Amérique latine
CEISAL Conseil Européen de Recherches Sociales sur l'Amérique latine
Référence précédente

Les bénéfices de la protection des mangroves de l’outre-mer français par le Conservatoire du littoral : une évaluation économique à l’horizon 2040 = Benefits of the French overseas’ Mangroves Protection by the Conservatoire du littoral: an Economic Valuation Towards 2040

Référence suivante
Article de revueGiry, Florent ; Binet, Thomas ; Keurmeur, Nastasia. Les bénéfices de la protection des mangroves de l’outre-mer français par le Conservatoire du littoral : une évaluation économique à l’horizon 2040 = Benefits of the French overseas’ Mangroves Protection by the Conservatoire du littoral: an Economic Valuation Towards 2040Etudes caribéennes, Avril 2017 no. 36 p. [en ligne]. Mots-clés:
Antilles | Caraïbe
Guadeloupe | Guyane | Martinique
Economie, Entreprises, Industrie | Environnement, Ecologie, Ressources naturelles | Politique, Administration publique
Conservatoire du littoral ; ultramar franceses ; gestión costera ; manglar ; protección del medio ambiente ; servicio ecosistémico ; evaluación económica
Époque contemporaine | XXe siècle | XXIe siècle

Résumé :

Cet article présente une évaluation des bénéfices de la protection par le Conservatoire du littoral et ses partenaires des mangroves de Guyane, Guadeloupe, Martinique, Mayotte et Saint-Martin. Il détaille l’évaluation des services écosystémiques des mangroves sur ces territoires, puis développe des projections pour l’évolution de leurs surfaces en présence ou en absence de protection par le Conservatoire du littoral et ses partenaires. Évaluation et projections ont permis d’estimer les conséquences économiques de cette protection sur 25 ans. Les bénéfices calculés de cette protection sont compris entre 33 000 €/ha et 51 000 €/ha pour les mangroves soumises à des pressions anthropiques importantes. Le maintien des services de régulation correspond à 90 % de cette valeur, surtout pour la capacité des mangroves à épurer les eaux continentales, à protéger et stabiliser la côte et à participer à la régulation du climat global en séquestrant du carbone. Ces résultats objectivent la place des mangroves dans l’économie locale du littoral outre-mer et offrent un plaidoyer pour l’acquisition et la protection des espaces les plus vulnérables par le Conservatoire du littoral et ses partenaires. Les limites inhérentes aux méthodologies utilisées s’appliquent ici : ces évaluations permettent de capter les valeurs d’usage des écosystèmes, mais ne prennent pas en compte la totalité des valeurs de biodiversité, telles que les valeurs de non-usage ou les aspects liés aux espèces remarquables des mangroves. Toutefois, les résultats de ce travail permettent de donner des estimations réalistes à considérer comme des bornes inférieures de la valeur totale des écosystèmes et de leur protection.

Autres articles du numéro

Voir aussi

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilité éditoriale: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Développement: Olivier Bertoncello Data Consulting    Hébergeur: CCIN2P3