loading...
- - -
Amérique Latine Portail Européen
REDIAL Réseau Européen d'Information et Documentation sur l'Amérique latine
CEISAL Conseil Européen de Recherches Sociales sur l'Amérique latine

L'absence et ses représentations dans les mondes hispaniques et lusophones

Appel | France - Burdeos
Fecha limite : 15 de enero de 2017
L'absence et ses représentations dans les mondes hispaniques et lusophones

Journée des doctorants AMERIBER - 22 mars 2018 :

L'absence et ses représentations dans les mondes hispaniques et lusophones

Juan Goytisolo dans Don Julian représente l'absence sous différentes formes. En effet, l'auteur écrit sans Je, sans ponctuation et sans identité pour aborder le péché dans une époque indéterminée. Dans cette oeuvre, le lecteur accède aux pensées les plus intimes du narrateur (ou plutôt des narrateurs) et se perd dans les pérégrinations intellectuelles de ce Je sans identité. Goytisolo choisit de passer des
pensées de Don Julian, à celles de sa fille Florinde, violée par Rodéric de Tolède.

L'absence est définie comme le manque, la suppression, la non-présence de quelque chose ou de quelqu'un. Ainsi, elle est une sorte d'abîme que l'on peut chercher à combler ou bien à entretenir parfois. Entre son culte et sa peur, les artistes s'emploient à la représenter, en un sens pour la rendre plus palpable et plus vivante, pour en témoigner. Pour que le manque existe, une attente de la non-présence s’impose créant ainsi un besoin et la nécessité -ou non- de le combler. Il faut donc (reprenant Sartre) une attente réelle qui constate l’absence. Elle devient alors pertinente lorsqu’elle fait partie des possibilités situationnelles.
Lorsque le constat de l’absence naît de la reconnaissance d’une autre présence que celle que l'on attendait, son portrait se fait par le remplacement de la présence attendue par une nouvelle. Elle devient alors une substitution ou un contournement (Bergson). Le manque d’une présence peut aboutir à la représentation d'excès et des figures de l’absence. Lorsqu’on parle d’oubli (manque de mémoire), du silence (manque de discours), de la mort (manque du vivant) ou de l’interdiction (manque de liberté), par exemple.

Au travers de la transversalité et pluridisciplinarité propres à l’équipe de recherche AMERIBER, cette journée de doctorants vise à travailler sur les possibilités de représentations de l’absence au travers des arts, de l'Histoire, de la linguistique et la littérature d’Espagne, du Portugal et de l’Amérique latine.

Le détail de l'appel à contributions :

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilité éditoriale: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Développement: Olivier Bertoncello Data Consulting    Hébergeur: CCIN2P3