loading...
- - -
Amérique Latine Portail Européen
REDIAL Réseau Européen d'Information et Documentation sur l'Amérique latine
CEISAL Conseil Européen de Recherches Sociales sur l'Amérique latine
Information précédente

Chili : élections présidentielles, un premier tour plein de surprises

Information suivante
Ressources d'Internet | France
4 de diciembre de 2017
Chili : élections présidentielles, un premier tour plein de surprises

Une analyse de Franck Gaudichaud :

Les sondages et les médias dominants l’affirmaient haut et fort : les élections présidentielles chiliennes allaient confirmer le virage à droite en Amérique latine. Le retour à la présidence du Berlusconi local, l’ex-président Sebastián Piñera, était assuré, après une seconde présidence de Michelle Bachelet fort décevante.

Caramba ! Encore raté ! En 2009, Sébastian Piñera avait obtenu 3,6 millions de voix. Le 19 novembre, il n’en a récolté que 2,4 millions (36,62 %). Même avec les suffrages (8 %) du pinochetiste José Antonio Kast, sa victoire n’est pas forcément assurée, le 17 décembre.

Du côté du candidat socialiste Alejandro Guillier, le résultat n’est pas excellent : 22,67 % des suffrages. En effet, Beatriz Sánchez – candidate d’une nouvelle formation de gauche, le Frente Amplio – obtient un score de 20,27 %. Et le Frente Amplio obtient 20 député.e.s et un sénateur (contre 2 dans le précédent Parlement).

Pour analyser cette situation imprévue, nous publions l’analyse de Franck Gaudichaud, auteur notamment de Chili 1970-1973. Mille jours qui ébranlèrent le monde (PUR, Rennes, 2013) et du livre collectif Chili actuel. Gouverner et résister dans une société néolibérale (Harmattan, Paris, 2016), et membre de la rédaction de Contretemps.

La suite en intégralité sur le site du CETRI :

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilité éditoriale: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Développement: Olivier Bertoncello Data Consulting    Hébergeur: CCIN2P3