loading...
- - -
América Latina Portal Europeo
REDIAL Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina
CEISAL Consejo Europeo de Investigaciones Sociales de América Latina
Noticia anterior

L’expression du marronnage dans la Caraïbe anglophone et francophone au XXe et XXIe s

Noticia siguiente
Convocatoria | Francia - Schoelcher : Martinique
Fecha limite : 5 de enero de 2017
L’expression du marronnage dans la Caraïbe anglophone et francophone au XXe et XXIe s

Le marronnage est l’expression de résistance de l’esclave déporté d’Afrique qui apparaît sous diverses formes dans la Caraïbe. Généralement associé à la fuite dans les bois et dans les espaces reclus, le marronnage  comprend aussi d’autres formes de résistances menées au sein même de la plantation comme l’empoisonnement ou encore le sabotage. Il constitue pour ces noirs africains un processus de refus de la traite, des modes de vie servile et des pensées imposées par les colonisateurs. C’est ainsi que le marronnage est une « conduite spécifique au sein du système esclavagiste […qui] au sens propre naît et meurt avec l’esclavage » (Rochmann 5).

Toutefois depuis quelques  décennies, nous assistons à un essor du marronnage qui n’intéresse plus seulement les historiens mais concerne également les philosophes, les sociologues, les littéraires, les anthropologues.

Cette journée d’étude invite donc à se questionner sur le marronnage dans la Caraïbe anglophone et francophone au XX et XXIe siècle. Que reste t-il du marronnage de nos jours ? Peut-on considérer l’existence d’un marronnage contemporain ? Que révèle une telle ferveur pour ce phénomène de résistance datant du XVe siècle ?

La suite de l'appel à contributions :

Ceisal Redial © REDIAL & CEISAL. Responsabilidad editorial: Araceli García Martín - AECID (Madrid, España),
Jussi Pakkasvirta - Ceisal (Helsinki, Finlandia).
Desarrollo web: Olivier Bertoncello Data Consulting    Alojamiento web: CCIN2P3